Sélectionner une page

Suite à une extraction dentaire, il est possible de remplacer la dent perdue par un implant. L’ESEM France nous en dit plus sur cette technique.

En quoi consiste cette technique ?

Les patients sont souvent confus face aux différentes techniques de remplacement de dents perdues (l’implant, la couronne, le bridge, etc.). Pour vous aider à choisir, l’ESEM France vous explique en quoi consiste la technique de l’implant.

 

L’implant est un outil qui permet de réaliser des prothèses fixes en bouche. Un implant est constitué d’une vis qui est vissée dans l’os. Quel que soit la marque, l’implant se compose d’un pad vis qui sera utilisé pour réaliser la prothèse, c’est-à-dire la dent de remplacement. En clair, l’implant se résume juste à la vis qui est fixée dans l’os.

 

Ainsi, il n’y a aucun risque de rejet ou d’infection, car comme tous les implants, dentaires ou autres, les matériaux répondent à un cahier des charges très précis. De plus, le but de l’opération est de faire en sorte qu’il se passe une ostéointégration de l’implant, c’est-à-dire que l’implant doit être intégré au sein de l’os. Pour que ce procédé se passe correctement, seuls certains oxydes métalliques sont capables de générer cette ostéointégration comme l’oxyde de titane ou de zirconium.

Comment se déroule l’opération ?

A l’origine, l’opération se déroulait en bloc opératoire en clinique car la technique était encore à ses débuts, mais aujourd’hui elle est totalement réalisable en cabinet sous certaines conditions (champ stérile). Enfin, l’opération se passe sous anesthésie locale.

La durée de vie d’un implant

Dans le meilleur des cas, les implants dentaires se conservent pendant toute la durée de vie du patient. Cependant, une fois que l’implant est ostéointégré et qu’il est utilisé, il est possible d’avoir une perte osseuse autour de l’implant comme il est possible d’avoir une perte osseuse autour de la racine d’une dent naturelle. Ces pertes osseuses sont liées principalement à des bactéries.

Un implant dentaire, combien ça coûte ?

Un implant dentaire coûte environ 1000 euros. Cependant, à ce prix il faut ajouter celui de la couronne, c’est-à-dire environ 1000 euros et le pilier surimplant qui varie entre 300 et 500 euros. En tout, pour un seul implant, le patient s’en sort avec une facture de 2500 euros.

De plus, précisons que les implants ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale et les mutuelles. Cependant, un léger remboursement peut intervenir sur la partie couronne de l’implant.