Sélectionner une page

Vous pouvez choisir de vous spécialiser en parodontologie pendant votre cursus.
Les chiffres de l’OMS indiquent que 15 à 20% des adultes âgés entre 35 et 44 ans souffriraient de parodontopathies sévères, pouvant entraîner une perte de dents.
L’ESEM France vous donne son avis sur cette spécialité afin de vous orienter dans votre choix de carrière.

Qu’est ce que la parodontologie ?

La  parodontologie concerne la partie de la dentisterie spécialisée dans le diagnostic et le traitement des affections du parodonte. Pour bien comprendre la parodontologie, il est donc nécessaire de revenir sur ce qu’est le parodonte. Le parodonte est l’ensemble des tissus de soutien d’une dent. Il comprend  :

  • L’os alvéolaire de la mâchoire
  • Le ligament alvéo-dentaire
  • La gencive
  • Le cément de la racine dentaire
  • Des éléments nerveux
  • Des vaisseaux sanguins

La parodontologie englobe le diagnostic et le  traitement des affections de l’ensemble de ces éléments.

Dans quels cas les patients consultent un parodontologue?

Les dentistes spécialisés en parodontologie sont appelés “parodontologues” ou “parodontistes” . La consultation est nécessaire lorsque l’on souffre d’une maladie parodontale, généralement une infection bactérienne ou microbienne touchant le parodonte, comme la gingivite qui ne concerne uniquement la gencive ou la parodontite, qui concerne l’ensemble des tissus qui soutiennent la dent. L’abcès parodontal est également un motif de consultation. Ces maladies sont très communes, il s’agit même des affections principales de la cavité buccale, en dehors des caries.

Quel est le champs d’action du médecin parodontologiste ?

Il intervient au niveau des aspects esthétiques et fonctionnels des structures entourant la dent. Le parodontologue prévient, diagnostique et traite les gingivites et les parodontites, pratique également la chirurgie plastique parodontale mais aussi les implants dentaires.

Plus concrètement, il intervient sur différentes phases de traitement :

traitement étiologique

La sensibilisation à une bonne hygiène dentaire, essentielle au traitement des maladies parodontales.

Il s’agit de la toute première phase, que l’on pourrait qualifier de pré-traitement. Le dentiste en parodontologie doit sensibiliser le patient à l’hygiène dentaires afin de lutter contre la formation de la plaque dentaire et d‘éliminer les facteurs de risques individuels.

Cette première étape du traitement intègre les éléments suivants:

  • Le retour à une hygiène dentaire exemplaire. Le patient doit effectuer des brossages quotidiens et utiliser du fil dentaire
  • Le détartrage
  • Le surfaçage radiculaire
  • Le traitement chirurgical

Si le traitement étiologique n’est pas suffisant, il convient de passer à un traitement curatif plus approfondi pour traiter la parodontite. Le spécialiste peut ici avoir recours à différentes interventions :

  • La chirurgie à lambeaux d’assainissement avec ou sans comblement osseux
  • La gingivectomie
  • La régénération tissulaire guidée
  • La greffe gingivale
  • La greffe osseuse parodontale
  • L’implantologie

Lorsque la parodontite entraîne la perte d’une ou de plusieurs dents, le parodontologue peut également être amené à préparer la pose d’implants dentaires ou à les poser directement. Dans ce cadre, il peut donc procéder à une greffe osseuse dans l’optique de la pose d’implants dentaires.

L’avis de l’ESEM est de vous orienter vers une formation d’odontologie accessible sans concours de la PACES.